Comment faire de l’audience sur Facebook ?

Pallier à la baisse du reach de Facebook

Est-ce encore un secret ? Le reach de Facebook, comprenez par là notre visibilité et le nombre d’internautes touchés par nos publications, ne cesse de baisser. La cause ? Facebook a tout simplement fait son bonhomme de chemin et connait la rançon de la gloire. Il y a ainsi, à force de la multiplicité des comptes, groupes et pages créés, énormément d’informations publiées par jour, bien plus qu’un internaute ne saurait « consommer ». Pour pallier à cela, Facebook a tout simplement créé un algorithme appelé au tout départ Edge Rank, servant à afficher sur le fil d’actualité (Timeline) des utilisateurs les contenus les plus intéressants. Afin de lutter contre la baisse du reach, le community manager et les entreprises (dont bon nombre ont misé des millions) sont voués à l’excellence en publiant des contenus engageant tout un chacun. A plus forte raison que plus le nombre de fans s’accroit, plus le reach s’affaiblit. Ainsi, certaines pages peuvent ne toucher que 5% de l’audience lorsqu’elles publient leur contenu.
Alors, que faire ? Est-on voué à payer des Facebook ads pour toucher la propre communauté que l’on a constitué ? Cela peut être une solution mais il faut savoir que la publicité n’est pas le seul moyen à utiliser pour améliorer son Reach… La preuve : nous ne verrions plus que des publicités sur nos murs et plus les postes de nos amis/groupes/pages… et ce n’est pas le cas.
Preuve également qu’il existe d’autres méthodes permettant de lutter contre la baisse du reach que la publicité : Facebook n’a tout simplement pas intérêt à tuer la poule aux œufs d’or en transformant le réseau social en plateforme de pub et de spam ! Qui irait l’utiliser à termes ?
Dans cet article, nous dépeindrons, de manière rapide, les différentes techniques pour, non pas tricher avec Facebook (difficile de tricher avec les algorithmes) mais d’utiliser à bon escient le réseau en donnant à Facebook ce qu’il veut.

D’ailleurs, quels sont les buts de Facebook ?

– Conserver un maximum d’utilisateurs sur sa plateforme ;
– Proposer du contenu de qualité à ses utilisateurs, voire du contenu personnalisé. Ainsi, on parle de calcul d’un véritable score d’affinité calculé sur les interactions entre la page et chaque fan, et ce score est comparé au score d’affinité entre les fans et leurs amis.
– S’inscrire en tant que support polyvalent à termes et concurrencer les blogs, les sites, les plateformes e-commerce, Twitter, Youtube et Dailymotion. Ainsi ceux qui créeront du contenu natif (Posts, articles, vidéo… sur le support Facebook sans poster un lien forçant l’utilisateur à sortir de Facebook) seront favorisés.

1) Créer un contenu à haute valeur ajoutée, intéressant votre audience.

Facebook aime le qualitatif et le nombre de commentaires, de like et de partages (l’engagement), outre le fait d’augmenter mécaniquement le reach (un j’aime suffit à « montrer » la publication à l’entourage de celui qui a aimé, cela remonte dans le haut de la newsfeed de vos fans et touche plus de monde), seront des indicateurs permettant à l’algorithme de vous placer en avant. Comment susciter l’engagement ? En suscitant de l’émotion, un sentiment d’appartenance, en posant une question, en suscitant l’intérêt de vos fans, en utilisant une belle photo/image d’illustration, en faisant de l’humour…

2) En postant du contenu natif

La publication de liens défavoriserait de facto le taux de reach. Il apparaîtrait que le meilleur moyen de faire de l’audience demeure la vidéo Facebook (normal s’ils souhaitent concurrencer Youtube), le texte et enfin l’image. Peut-être, me diriez-vous que vos liens ou image ont toujours fait plus de like qu’un texte seul… Il convient alors une nouvelle fois de souligner que le reach ne fait pas forcément l’engagement alors que l’engagement créé du reach !

3) En parlant à la communauté, en commentant

Si l’on commente, si l’on répond aux questions des internautes en suscitant d’autres questions, l’on permet de renforcer le taux d’engagement, c’est bon pour le reach et cela augmente la durée de vie du post. Attention toutefois, l’algorithme pénalise le Likebaiting. Ainsi, ne lancez pas de messages de type « 1) j’aime, 2) je partage 3) Je commente ». Cette technique marchait avant. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, cette technique est de plus en plus improductive. Exit également les titres racoleurs (putaclic! 🙂 ) du genre « Il boit une canette de cola et après ça, il se passe un truc incroyable. Vous serez stupéfaits! »

4) En publiant et partageant ses posts sur des groupes et des fans pages

Maximiser son audience en partageant ses posts sur des groupes et les pages à la thématique similaire est une bonne solution pour accroître son impact et acquérir des like. Attention toutefois à respecter les règles de protocole : nouer des liens avec les administrateurs des groupes/pages, respecter les éventuelles chartes éditoriales…

5) Mettre l’accent sur le qualitatif, mais également sur le quantitatif

S’il devient difficile de toucher son audience, ne lésinez sur le nombre de posts, ce qui améliore le reach et l’engagement (pourvu que le contenu soit qualitatif). Autrefois, il était courant d’affirmer qu’il ne fallait pas poster plus d’un post par jour. Aujourd’hui, je vois des pages qui comportent 8.000 fans et font 10.000 d’engagement (attention, je n’ai pas dit reach) par semaine ! Pourquoi ? Leur contenu est qualitatif, suscite de l’intérêt et nous pouvons également nous rendre compte qu’ils ont publié plus de 50 posts dans la semaine !

6) Eviter de reposter les mêmes choses

J’ai entendu dire que, étant donné que l’audience n’était que partiellement touchée à chaque publication, il était de bon ton de reposter plusieurs fois la même publication. Attention toutefois : l’algorithme repère et défavorise cette pratique. Il vaut mieux limiter cette pratique ou la soutenir par d’autres posts originaux, publiés en respectant un laps de temps entre chaque publication.

7) Publier aux bonnes heures

Il convient de dire que les meilleures heures sont : de 7h à 9h et de 18h à 22h… Mais certains avancent que le meilleur horaire serait 15h… De toute manière, il n’y a pas de loi universelle et cela dépend de votre audience. Utilisez pour cela l’outil statistique de Facebook pour déterminer les créneaux horaires stratégiques.

8) Publiez les posts stratégiques durant les jours de la semaine faisant le plus d’audience.

De nouveau, soyez attentifs à vos statistiques ! Néanmoins, en règle générale, le vendredi soir, le samedi et le dimanche ne génèrent que peu d’audience. Beaucoup de community managers le savent. Le week-end, les gens ne sont pas forcément devant leur écran. De ce fait, il y a moins d’info produites et publiées. Si votre audience s’avère réceptive durant les jours creux, n’hésitez pas à balancer des publications qui auront ainsi plus de chances d’atteindre leur but.

9) Utiliser la mention et le Hashtag permettrait d’améliorer le reach

Outre le fait d’être répertorié sur un Hashtag, l’emploi de cette méthode peut s’avérer payante et recevoir les bonnes grâces de l’algorithme du plus gros réseau social du monde entendant bien battre tweeter sur son terrain. Il en est de même quand on mentionne une personne, Facebook souhaitant s’afficher avant tout comme, non pas un vrai réseau social mais comme LE réseau social.

10) Utiliser les posts intégrés

Vous pouvez intégrer vos posts sur votre site/blog en copiant collant un code fourni par Facebook lorsque l’on clique en haut à droite du post sur « intégrer ». Le trafic de votre site pourra créer de l’engagement sur votre post et l’algorithme sera vous remercier de valoriser au sein de votre site l’outil Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *